Vous êtes ici : Accueil > Counter Strike Condition Zero

Crée à partir du célèbrissime moteur de Half-Life, Counter-Strike est incontestablement le jeu PC le plus joué en réseau à travers la planète. Tout en conservant le gameplay et les points forts qui ont fait de Counter-Strike un jeu plus joué en réseau que ses dix concurrents directs réunis, Condition Zero construit pour la première fois une histoire autour de ce jeu mythique. Uniquement disponible dans le commerce, Counter-Strike Condition Zero propose deux modes de jeu : solo et multijoueurs - offline et online. Avec Condition Zero, vous pouvez en effet pour la première fois entrer dans l'univers de Counter- Strike en solo ! Counter Strike Condition Zero est sorti en mars 2004.

Plan de cette rubrique sur Counter Strike Condition Zero
















En tant que Chef d'Escadrille de l'élite contre-terroriste utilisez votre savoir-faire de stratège et votre habileté dans le maniement des armes pour terminer les 20 missions exclusives qui vous transportent aux 4 coins de la planète. Bien évidemment vous pouvez avec le même jeu, goûter aux joies de Counter-Strike en réseau dans une version améliorée du plus célèbre des jeux multijoueurs. Ce titre permet aux plus doués de s'entraîner et aux débutants d'entrer de façon progressive dans l'univers de Counter-Strike, de plus, 20 missions solo disposent chacune de 3 ou 4 niveaux.


I Description :
Condition Zero, CZ pour les intimes, n'est clairement pas une révolution par rapport à la dernière version de Counter-Strike, la 1,6. C'est plutôt une légère évolution de celui-ci, puisqu'il repose sur le même moteur graphique et les mêmes possibilités en LAN. Bref, la seule vrai évolution est l'intégration d'une campagne solo.

Counter-Strike est une référence dans l'univers du jeux vidéo sur PC. D'ailleurs, qui ne le connaît pas ? Même si le moteur utilisé par Condition Zero est toujours celui de Half-Life et peut donc paraître un peu vieillot, cela ne lui enlève pas toutes ses qualités, en dépit de la sortie de Half-Life 2 quelques mois plus tard. Contrairement aux autres versions de CS qui, rappelons le, est un add-on de Half-Life, CZ est payant, mais c'est un stand-alone. Comprenez par là qu'il n'y a pas besoin de posséder Half-Life pour y jouer. De ce fait, son prix se justifie, même s'il paraissait initialement stupide de payer pour quelque chose de gratuit. Nous allons donc voir ici ce qu'apporte cette version par rapport à l'add-on version 1,6 et si le plaisir est toujours au rendez-vous.


II Résumé et objectifs de Counter Strike Condition Zero :
Counter-Strike met en scène un affrontement entre deux équipes, l'une étant les terroristes et l'autre les Contres Terroristes, respectivement appelées Terro et CT par les joueurs. Chaque équipe dispose de plusieurs types de personnages : pour les terro, seuls les vêtements changent, et il en va de même pour les CT, sauf que les différentes unités ont des noms existants pour accroître le réalisme (GIGN pour les troupes d'élite françaises, Seal pour les américains...). Ces deux équipes vont donc devoir s'affronter sur de nombreuses maps, mais le principe de base est toujours le même. Il y en a d'ailleurs que deux : la pose de bombe et le sauvetage d'otages. Chaque équipe part d'un point de la carte avec des objectifs à atteindre. Il s'agit dans le premier cas de poser une bombe à un endroit précis pour les terro, et donc pour les CT de les en empêcher en les liquidant avant qu'ils aient posé la bombe (ou bien la désamorcer avant que celle-ci n'explose).

counter strike condition zero


Dans le deuxième cas, les terro ont dans leur camps quatre otages, et il leur faudra les garder, tandis que les CT devront mener l'assaut et ramener les otages dans leur base ou éliminer les méchants. Une équipe gagne quand elle a atteint ses objectifs ou qu'elle a éliminé l'autre. Chaque partie sur une carte dure en moyenne 30 minutes, suivant les désirs de celui qui lance la partie, et celle-ci est divisée en rounds d'une durée maximale de 4 à 5 minutes (qui ne sont d'ailleurs souvent pas atteintes). A chaque round, tous les joueurs réapparaissent dans leurs camps, et doivent acheter des armes et des équipements avec l'argent gagné au round précédent. Il est évident que l'équipe qui a remporté le round précédent a touché plus d'argent, et possède donc des armes meilleures. Si vous mourrez pendant un round (ce qui arrivera souvent, car CS se veut réaliste, si bien que quelques balles, voire une seule bien placée, suffiront à avoir raison de vous), il faudra attendre le round suivant pour rejouer.
Vous aurez entre temps tout le loisir pour explorer la carte en vue libre, ghost, ou en suivant vos coéquipiers ou adversaires, ceci aussi en fonction des paramètres définis par celui qui lance la partie. En effet, lors d'une LAN, il n'est pas rare de voir un joueur mort renseigner ses coéquipiers sur la position des ennemis - cela s'appelle ghoster, et n'est bien sûr pas fair-play.


III Les bots :
La seule chose vraiment innovante qu'apporte Condition Zero est l'ajout d'un mode solo. Cela se traduit directement par l'intégration de bots (joueurs dirigés par l'ordinateur) : il ne vous sera donc plus utile de passer du temps sur Internet à chercher un site de fan ayant réalisé des bots plus ou moins intelligents pour les versions précédentes de CS, surtout que ceux intégré dans CZ sont plutôt bien réussis, à quelques exceptions près. En effet, sur certaines maps faites par des groupes de joueurs (par exemple une avec une porte ne s'ouvrant que de l'extérieur), les bots font preuve de comportements assez désespérants (dans le cas présent, ils s'agglutinent à l'intérieur en essayant désespérément d'ouvrir la porte). A part ces petites erreurs, l'Intelligence Artificielle des bots est honnête, même si elle est assez souvent prévisible.

Ces bots vous seront donc très utiles si vous voulez faire une LAN mais n'êtes pas assez nombreux : si vous réglez leur niveau de difficulté de manière cohérente avec vos aptitudes dans le jeu, il sauront parfaitement vous compléter. N'attendez pas toutefois que les bots calquent leur stratégie sur la votre, car ils ont fortement tendance à n'en faire qu'à leur tête.


IV Mode solo :
Passons maintenant au mode solo en lui même. Autant le dire tout de suite, il n'y a aucun scénario, pas la moindre trame de fond ou aucun enchaînement logique entre les missions.

Chaque mission est une map, où vous devrez remporter au minimum 3 rounds et avoir 2 points d'avance sur l'équipe des terro (il est à noter que l'on joue seulement les CT). A cela viendront se greffer des objectifs secondaires, que vous devrez obligatoirement accomplir pour remporter la victoire. Les missions se font par trois, c'est à dire que vous débloquez les cartes par trois avant de pouvoir passer aux suivantes, et pouvez faire les trois missions dans l'ordre que vous souhaitez.A chaque mission accomplie, le jeu vous accorde un point supplémentaire. Ces points sont cruciaux, car ils servent à « acheter » ses coéquipiers. Vous pouvez effectuer la mission avec au maximum cinq coéquipiers ; mais, pour ce faire, il faudra préalablement les choisir.

Chacun a un prix (allant de un à cinq points) et des habilités différentes. De plus, vous n'aurez pas accès aux meilleurs dès le début : il faudra attendre de les débloquer en avançant dans les missions. Les bots que vous pouvez choisir ont trois talents différents : la précision de tir, la bravoure, et l'esprit d'équipe, en plus d'une arme de prédilection. Il faudra donc choisir si vous voulez des bourrins fonceurs avec des fusils à pompe, des froussards avec des fusils de sniper, ou des un peu plus équilibrés qui auront un esprit d'équipe plus ou moins développé... Ces choix sont cruciaux au début mais moins sur la fin : avec les meilleures équipiers qui se débloquent, ils ont tendance a avoir toutes leur caractéristiques au maximum, et seule leur arme de prédilection fera la différence au moment du choix.

counter strike condition zero


Sl n'y avait pas les objectifs secondaires, la campagne solo ne se différencierait pas énormément d'une suite de parties sur toutes les maps avec des bots. Les objectifs secondaires sont variés et dépendant du niveau de difficulté choisi au début de la campagne. Ils deviennent toutefois assez répétitifs à la longue. Les plus classiques sont par exemple « Tuer X ennemis avec telle ou telle arme » , « Gagner un round en moins de Y secondes », « Sauver tout les otages lors d'un round », « Tuer un ennemi au couteau », « Tuer un ennemi aveuglé avec un flash bang »... Bien entendu, les objectifs se corsent avec le niveau, et les temps pour gagner les rounds sont plus courts, le nombre d'ennemis à tuer est plus élevé, et il est parfois obligatoire d'effectuer certains objectifs sans mourir ou en survivant après l'avoir accompli. Ces objectifs ne sont pas toujours faciles à atteindre, et quand on doit faire plus de 15 rounds pour arriver à les accomplir tout en étant toujours devant au score, cela peut devenir lassant.

La campagne solo, ou plus exactement la suite de missions, s'avère donc assez fun la première fois, mais lassante à rejouer avec un niveau de difficulté plus élevé. Cette campagne n'a donc pas une durée de vie très longue : comptez au maximum une dizaine d'heures.


V Le mode multijoueurs :
Du côté du multijoueurs, pas grand chose de neuf : certaine maps ont été légèrement retouchées, les textures des mûrs et des décors améliorées, mais rien de transcendant. Le plus perturbant au passage de la 1.6 à Condition Zero est la répartition des armes dans les menus. En effet, les numéros qui leur sont affectés ont changé, et on se retrouve donc parfois avec une arme que l'on ne voulait pas. Cette répartition des armes n'est pas la même entre les terro et les CT, ce qui n'est pas sans embrouiller le joueur : avec la même combinaison de touche que celle permettant d'acheter un AK47 chez les Terro, vous aurez un Scout chez les CT.

Le multijoueurs de Condition Zero n'apporte donc rien de nouveau, mais garde toutes les qualités des autres versions de Counter-Strike : un affrontement réaliste, rapide et addictif, car on attend le round suivant avec impatience pour pouvoir se venger de celui qui vous à mis un headshot (tir mortel un un coup porté à la tête). Au fur et à mesure, vous apprendrez à être moins bourrin, et vous établirez des tactiques d'assaut pour être plus efficace, car l'effort coordonné est toujours plus efficace que le chacun pour soi. C'est à ce moment-là que la partie multijoueurs de Counter-Strike est la plus addictive : quand on commence à être bon, à connaître les cartes et donc à pouvoir envisager différents choix tactiques, qui peuvent prendre en compte les différentes armes et le nombre de joueurs.


VI Conclusion : 16/20
Condition Zero est une bonne évolution de la dernière version de l'add-on Counter-Strike pour Half-Life. Fonctionnant en stand-alone, vous pourrez l'acheter et y jouer sans avoir besoin d'autre chose. Si vous ne possédez pas Half-Life, n'hésitez pas à acheter Condition Zero : dès lors que votre l'objectif est de jouer en LAN ou sur Internet, vous ne serez pas déçu. Par contre, la partie solo ne présente elle que peu d'intérêt, si ce n'est de se faire les dents avant de jouer avec des joueurs humains, puisqu'elle vous oblige à essayer presque toutes les armes du jeux. Les bots sont assez convaincants dans l'ensemble, et avec un étalonnage de difficulté permettant à tous de s'y frotter. Si vous avez déjà Half-Life et jouez à CS depuis longtemps, l'achat n'est pas vital, sauf si tous vos amis jouent avec cette version, mais vous verrez toutefois de légères améliorations tout à fait appréciables.


VII Téléchargement :