Vous êtes ici : Accueil > Call of Duty : Advanced Warfare

Call of Duty : Advanced Warfare un titre innovant, qui respecte ses aînés, garde leurs atouts, et propose en même temps une vision 2.0 du FPS, induite par l'inévitable verticalité du titre. Le résultat est marquant, addictif, incroyablement fun, et vous proposera forcément quelque chose de plaisant, peu importe votre consommation du jeu de tir à la première personne. Call of Duty : Advanced Warfare est sorti en novembre 2014.

Plan de cette rubrique sur Call of Duty : Advanced Warfare
















I Le mode solo :
Portons tout d'abord notre attention au solo de Call of Duty : Advanced Warfare, puisqu'il s’agit là d’un aspect sur lequel COD : AW est attendu au tournant, après la campagne, plutôt moyenne, de COD Ghosts. Cette aventure futuriste est prenante. Si vous n'êtes pas très client des simulateurs de couloirs scriptés à la base, vous pouvez savourer 7 ou 8 heures de campagne comme on savoure un bon film d’action ou d’espionnage, certaines personnes n’ayant d’ailleurs pas hésité à faire le parallèle avec Mission Impossible, une remarque très juste puisque l’on passe notre temps à alterner les styles de missions, les ambiances et les destinations. La variété des 15 chapitres de l’aventure est d’ailleurs une des forces inestimables du jeu puisqu'elle permet de tirer profit de toutes les bonnes idées de gameplay ajoutées à la désormais classique formule des Call of Duty. Ajoutez à cela des niveaux plus ouverts vers la fin de la trame, quelques phases en véhicules, deux heures de plaisir à l'état pur en guise d'apothéose finale et l'on obtient un exercice maîtrisé de bout en bout.

Aucun temps mort à l’horizon, très peu de redondance d’une mission à l’autre : on ne fait qu’être agréablement surpris par le travail abattu par les équipes de Sledgehammer.

Ce Call of Duty : Advanced Warfare se déroule aux alentours de 2050, les enjeux et la thématique sont d'actualité : la guerre, l’énergie, la politique, la technologie militaire et le terrorisme. Peu de personnages, une aventure qui se déroule sur 7 années et des cinématiques d’une qualité assez hallucinante seront donc vos outils pour comprendre cette histoire dont découle logiquement le slogan du jeu « Power Changes Everything » (Le pouvoir change tout).

Call of Duty : Advanced Warfare Call of Duty : Advanced Warfare Call of Duty : Advanced Warfare



II Le mode multijoueur
Concernant les modes de jeu du fameux multijoueur de Ce Call of Duty : Advanced Warfare, on retrouve les grands classiques à travers une dizaine de variantes, auxquelles s'ajoutent deux nouveaux entrants : Uplink et Momentum. Uplink est un mode fun ressemblant à Bombe de balle d'Unreal Tournament. Chaque équipe dispose d'une zone de but, et les deux factions doivent agir en groupe pour récupérer un objet au centre de la carte et l'envoyer dans le "but adverse". Il est possible de se faire des passes et même d'envoyer la balle sur un ennemi pour que ce dernier se retrouve les mains pleines et donc potentiellement vulnérable face à l'ancien porteur, qui récupère ainsi l'usage de ses armes. Ultra rapide et utilisant à fond le gameplay de l'exosquelette militaire, baptisé EXO, ce mode est une excellente pioche qui promet de belles parties en ligne, stratégiques, fun, et assurément verticales. Le second mode, jusqu'alors inconnu au bataillon se nomme donc Momentum et vous place dans une capture successive de zones de conflit. Votre équipe doit assurer l'avancée de la capture, point par point, et l'adversaire doit faire de même ce qui génère des affrontements localisés à la fois intenses et maîtrisés, tout en offrant des possibilités de retournement de situation qui ont fait leur effet durant le test. Car si la bataille peut stagner sur certains points difficiles à prendre, tout peut s'accélérer extrêmement vite si les équipes coopèrent efficacement. Le reste des modes est assez connu (TDM, DM, CTF, Domination, kill confirmed, hardpoint mobile...) mais propose avec ce nouveau gameplay des sensations tout de même très appréciables.

Un multijoueur axé compétition
Le studio sait évidemment qu'il a une communauté très portée vers la compétition et met à la disposition de cette dernière des outils performants et une base e-sportive bien ancrée. Outre les parties customisées, disponibles dès la sortie de l'aveu des développeurs, on pourra donc citer la "playlist classée" qui fonctionne par saison et offre du loot exclusif aux meilleures équipes et joueurs du mois sur différentes divisions. Il y a également la désormais classique Guerre de Clans, utilisable via la Companion App du titre (faisant également office de hub social), qui agrandit le spectre des comportements de jeu et incite à revenir régulièrement pour jouer, améliorer les performances de son personnage ou de son équipe, découvrir du loot exclusif et s'attaquer à des modes variés pour en tirer profit via des boosts d'XP ou autres récompenses. Tout est fait pour que les joueurs ne stagnent pas dans leurs habitudes de jeu et exploitent un maximum le contenu très fourni de ce Call of Duty.

Equipement diversifié
Côté inventaire, votre personnage semble particulièrement bien servi. Ainsi, selon les développeurs, vous disposez d’environ 350 armes (chiffre incluant les variantes) à débloquer au cours de la partie, notamment via le système de Supply Drop. Ce dernier permet aux joueurs de choisir à l’issue d’un match online une récompense parmi trois, prenant la forme par exemple d’une nouvelle arme ou d’un accessoire cosmétique. Ces gratifications sont réparties selon trois niveaux de rareté : Recrue, Professionnel et Elite. La chasse à l’arme rare est donc ouverte ! D’autant que font leur apparition plusieurs armes technologiques inédites basées sur l’énergie. Ces lasers – assez lourds à manipuler - possèdent des munitions illimitées et offrent un tir continu dès lors qu’ils n’entrent pas en surchauffe. Bonne nouvelle supplémentaire : l’exosquelette peut être boosté à l’aide d’habiletés spéciales, telles que l’Exo Cloak qui permet d’être invisible momentanément ou l’Exo Trophy System qui détruit automatiquement grenades et roquettes en approche. Gare toutefois car le bon fonctionnement de ces compétences dépend d’une batterie à la durée limitée disposée dans l’exosquelette. Ce dernier incorpore de plus un armement particulier comme un Spike drone, petit engin volant et mortel car hérissé de piques, ou encore une grenade variable qui, même après l’avoir lancée, permet de décider de son effet (flash, étourdissante, fumée, radar…).

Enfin, les atouts (Perks) sont à répartir dans trois emplacements. Parmi ceux-ci, il faut retenir par exemple Peripherals qui augmente la couverture de la mini-map ou Overcharged qui allonge la durée de vie de votre batterie. Last but not least : les jokers (Wildcards) et les bonus de série de points (Scorestreaks). Les premiers additionnent un élément supplémentaire à la classe choisie (Balanced, Run & Gun, Sniper et Support). Par exemple, Primary Gunfighter permet d’ajouter un troisième accessoire à votre arme principale. Quant aux bonus de série de points, vous pouvez désormais en sélectionner jusqu’à quatre en même temps parmi la douzaine de base. Et ils s’avèrent aujourd’hui personnalisables à l’aide d’ajout de modules individuels (trois maximum). Les combinaisons semblent donc quasi infinies. Par exemple, un drone de reconnaissance basique devrait être capable, avec l’ajout de modules spécifiques, de repérer la position et la direction des ennemis mais aussi de rester en activité beaucoup plus longtemps. A noter enfin que certains bonus de série de points pourraient être effectués en coopération, comme Pilote d’hélicoptère qui devrait accueillir deux joueurs, chacun aux commandes d’une mitrailleuse…

Des maps bien conçues
Enfin, les maps, au nombre de 13 (14 si vous avez pris le très onéreux Season Pass, qui vous donne accès aux DLC pour un prix plus attractif qu'en achat individuel), se veulent ouvertes et bien conçues, concentrant les affrontements 6 contre 6 dans un cube à la verticalité bien exploitée. D'ailleurs, il est amusant de voir que certaines cartes proposent des événements dynamiques modifiant la nature de la map, comme ce tsunami qui ravage une partie de la map côtière Defender. Il vous sera possible d'exploiter ces cartes en multi classique ou en coop, la composante survie du titre qui vous propose des vagues d'ennemis variés avec des objectifs intermédiaires à réaliser. Sur cette dernière, votre équipe de 4 joueurs maximum devra agir de manière coordonnée pour arriver à bout des dizaines de vagues prévues, gérant ses stratégies et son équipement. Puisque l'on parle de niveaux, sachez d'ailleurs que les Prestige vous attribuent cette fois l'accès à du loot exclusif, ce qui rend le challenge beaucoup plus savoureux qu'auparavant, même si le temps nécessaire pour passer Prestige 1 devrait se situer entre 15 et 25 heures, ce qui reste assez peu. Néanmoins, avec une campagne solo de 7 à 8 heures, un coop plutôt exigeant, et une ribambelle de contenus, vous avez de quoi faire avant d'envisager l'hypothèse de vous lasser.

Call of Duty : Advanced Warfare Call of Duty : Advanced Warfare Call of Duty : Advanced Warfare



III Les points forts
+++ : L'EXO et l'introduction de la verticalité : prise en main immédiate et plaisir intense

+++ : Un multijoueur très costaud : 13 maps et plus de dix modes, dont deux nouveaux très bien pensés

+++ : Un solo efficace et très cinématographique

+++ : Un titre qui pense à tout le monde : amateurs ou experts de solo et de multi, mais aussi sceptiques ou novices qui seront accompagnés et aidés dans leur découverte des différents pans du titre

+++ : De l'audace et pas mal de recherche dans le background du titre (HUD solo en réalité augmentée, nombreux gadgets futuristes et crédibles à utiliser au cours des missions)


IV Les points faibles
- - - : Une réalisation que l'on aurait aimé plus audacieuse techniquement (IA banale, un peu d'aliasing et de clipping, animations parfois décevantes)

- - - : Le mode coop qui n'aura pas l'étoffe du mode Zombie aux yeux des fans

- - - : Cruel manque d'optimisation à la sortie du jeu (interface console, chargements à rallonge, combo clavier-souris pas toujours évident)

- - - : Un mode solo toujours aussi scripté et non optimisé à 100%...


V Conclusion
Difficile de faire le tour de ce que propose ce Call of Duty : Advanced Warfare tant son contenu est colossal. Tout est pensé pour que chacun y trouve son plaisir. Si vous aimez le solo, alors Sledgehammer vous servira une campagne haletante et variée pendant 7 à 8 heures, avec un duo Spacey / Baker très intense, mis en valeur par une mise en scène et par des cinématiques d'une grande qualité mais non sans défauts. Pour les amateurs de multijoueur, la formule est ici grandement améliorée par le gameplay ultra-dynamique et par les deux nouveaux modes, très réussis. Enfin, l'accessibilité du titre, sa profondeur et son ambition en font clairement un incontournable du FPS. Chapeau Sledgehammer, et bonne chance à Infinity Ward et Treyarch qui vont avoir du mal à passer après cela...


VI Téléchargements

Source : Jeuxvideo.com